Voir Votre Article IciPublier votre article ici

Les techniques d isolation thermique

« A quoi sert l’isolation thermique d’une maison ? » « Est-ce vraiment rentable d’investir dans l’isolation thermique dans sa maison ? ». Dans cet article, Construire ma maison va répondre la question la plus importante : « Comment isoler ? »

Les déperditions d’énergies se produisent dans plusieurs endroits de la maison. Dans l’ordre : la toiture (30%), les différents fuites d’air (15%), les murs (20%), les fenêtres (15%), les planchers (10%), les ponts thermiques (10%). Chaque zone doit bénéficier d’une attention et d’une technique d’isolation particulière.

Isolations des sols

Les planchers sont une source de 10% déperditions énergétiques dans la maison. On peut procéder à leur isolation de diverses manières en fonction de leur constitution.

  • Isolation thermique sous dalle : Consiste à poser sous la dalle un isolant dur et inaltérable tel que le liège. un centimètre de cet isolant offre la même résistance au passage d’un flux de chaleur que 12 cm de briques creuses, 25 cm de pierre de taille ou 38 cm de béton.
  • Dalle isolante: C’est une dalle réalisée d’un mélange du chanvre (un isolant végétal) et de la chaux. Elle est à la fois isolante, porteuse et respirante.
  • Plancher entre étages: l’objectif est d’obtenir une isolation phonique et acoustique entre les étages de l’habitation. Une couche d’épaisseur d’environ 7 cm à base de chaux et de chanvre sera disposée entre les solives ou sur le plancher.
  • Sol irrégulier : Cette solution permet à la fois de rattraper les niveaux différents du sol et de réaliser une isolation acoustique. Elle consiste à répandre des granulés d’égalisation puis les couvrir avec des panneaux de bois avant de placer le revêtement final.

Isolations des fenêtres

Isolation de fenetre
Isolation de fenêtre

Les fenêtres et les portes avec une mauvaise étanchéité à l’air sont la source de 10 à 15% des déperditions de chaleur. La qualité isolante d’une fenêtre dépend de la surface vitrée, de la menuiserie et de son installation bien sûr. Pour une isolation thermique et phonique optimale, oubliez le simple vitrage et investissez dans l’achat des fenêtres de bonne qualité, une fenêtre bas de gamme est mois chère mais elle finira par mal fermer et donc mal isoler.
Le choix du matériau est moins important : si vous choisissez la bonne qualité de la structure, chacune des 4 solutions :bois, PVC, aluminium et bois aluminium ) vous donnera la satisfaction

Choix de vitrage

  • Le double vitrage : Le principe du double-vitrage consiste à laisser un intervalle d’air immobile, appelé « lame d’air » entre deux vitres. Il permet d’atteindre une qualité isolante bien supérieure aux fenêtres munies d’un simple vitrage.Une variante, le VIR ou vitrage à isolation renforcée est plus performante. Ici, une fine couche d’un traitement isolant, souvent à base d’argent, est déposée sur l’une des faces intérieures des vitres.
  • Le triple vitrage : Le triple vitrage est composé de 3 vitres sépares par 2 lames d’air. Cela lui confère une excellente performance thermique, toutefois, l’isolation acoustique de ce système est moins bonne qu’un double vitrage.

Isolation des murs

Les murs sont la source principale des pertes de chaleur avec une part de 16 à 25% dans une maison non ou mal isolée. Il existe 4 techniques pour réaliser l’isolation d’un mur :

  1. L’Isolation des murs par l’intérieur : C’est la solution la plus simple et la plus facile à mettre en œuvre pour isoler ses murs.Elle consiste à coller ou fixer mécaniquement un isolant au mur, avant de le recouvrir par une contre-cloison en plaque de plâtre par exemple. La technique présente des avantages esthétiques en dissimulant câbles, prises et tuyaux et de corriger les éventuels irrégularités des murs.
    L’isolation intérieure est la plus adéquate pour une maison de vacances : l’occupation impermanente ne permet pas de chauffer continuellement la masse thermique des murs. La faible inertie thermique de l’isolation intérieure permet une montée en chauffe rapide adaptée à un usage temporaire.
  2. Isolation des murs par l’extérieur : L’isolation extérieure des murs exige une épaisseur d’isolant (polystyrène expansé) plus faible.
    Elle est plus adaptée à l’isolation des résidences principales car sa grande inertie thermique permet de conserver la masse thermique du mur à l’intérieur de l’habitation. La maison, chauffée en continu, monte en température lentement dans toute sa masse mais conserve cette chaleur plus longuement en absence de chauffage.Cette solution est plus performante, plus chère est plus compliquée à mettre en œuvre qu’une isolation intérieure.
  3. L’isolation intégrée au matériau porteur. : Cette solution consiste à construire avec des matériaux qui intègrent un isolant dans leur structure tel que le béton cellulaire, brique de chanvre, brique monomur, etc.Malgré sa performance, sa durabilité e rapidité de mise en œuvre, cette technique est très peu répandue en Tunisie.
  4. Double parois :
    Double paroi avec lame d’air :

      Cette technique est la plus répandue en Tunisie. Sa faible conductivité de l’air permet d’améliorer la résistance thermique d’un mur en créant un vide d’épaisseur de 4 à 5 cm entre deux parois construites de briques rouges. Ce vide casse la transmission entre les deux parois pour atténuer les échanges acoustiques. Cette technique bon marché présente l’inconvénient de grande épaisseur des murs, ainsi que des performances d’isolation relativement faibles.

    Double paroi avec isolant :

      Technique très répandue également. Elle reproduit le principe de la technique précédente mais en utilisant un isolant dans l’épaisseur du mur au lieu de la lame d’air. Ses performances sont nettement supérieures, toutefois elle présente le même inconvénient des murs trop épais.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone