Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

Comment financer ses travaux en 2013 ?

Dans l’immobilier, les travaux représentent un coût non négligeable qu’il s’agisse de travaux de rénovation, d’entretien ou d’isolation d’un bâtiment. Dans ce dernier cas, le gouvernement a mis en place des deux dispositifs d’aides pour financer certains types de travaux.

L’Eco PTZ pour financer vos travaux

eco-ptz pour financer l isolation

Pour l’année 2013, l’État français met à la disposition des propriétaires des dispositifs d’aides aux financements de travaux immobiliers. L’Eco PTZ ou Eco prêt à taux zéro n’est autre qu’un crédit octroyé à tous propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou occupants disposant d’un logement construit avant 1990 pour financer les travaux d’isolation et d’amélioration thermique. Destiné exclusivement au financement des travaux d’isolation, il permet au propriétaire de bénéficier d’un crédit pouvant aller jusqu’à 30 000 euros, remboursable sur 10 ans. Le montant de l’emprunt accordé dépend de l’économie d’énergie réalisée ou du nombre de travaux engagés. L’attribution de l’Eco PTZ passe par la plupart des réseaux bancaires tels Crédit Agricole ou Société Générale. Un devis d’artisan est exigé en amont pour le montage du dossier.

Les crédits d’impôt développement durable

En ce qui concerne les propriétaires possédants des logements finis depuis plus de deux ans, ils peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt développement durable pour financer leurs travaux. Mis en place depuis le 1er janvier 2013, ces crédits permettent de réduire l’impôt sur le revenu d’un certain pourcentage concernant certains travaux. Pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau, le taux est de 15 %, 15 % également pour un appareil de chauffage au bois, 10 % pour une chaudière à condensation et 10 % pour des volets isolants et matériaux d’isolation thermique (laine de verre, ouate de cellulose, ou encore la laine de bois) pour les portes d’entrée qui donnent sur l’extérieur. Si plusieurs travaux différents sont engagés, ces taux sont susceptibles d’être majorés. Ces réductions fiscales s’appliquent uniquement aux dépenses en matériel, excluant les coûts de main-d’oeuvre. Les crédits d’impôt développement durable sont attribués dans la limite de 8 000 euros pour une personne vivant seule, 16 000 euros pour un couple soumis à imposition commune, majoré de 400 euros par personne à charge.

Plafonds et cumuls

Pour financer des travaux d’isolation éligibles, les ménages à revenu fiscal de référence supérieur à 30 000 euros en 2011, le crédit d’impôt et l’Eco PTZ ne peuvent être cumulés. Cependant, il faut savoir que les crédits d’impôt développement durable s’inscrivent dans le cadre du plafonnement des niches fiscales, descendu à 10 000 euros en 2013. Ces dispositifs d’aides concernent l’installation d’une production d’eau chaude sanitaire et de système de chauffage qui utilisent une source d’énergie renouvelable, le remplacement ou l’installation d’un dispositif de chauffage, le remplacement des fenêtres et portes-fenêtres qui donnent sur l’extérieur, l’isolation d’une partie des murs qui donnent sur l’extérieur ou l’isolation de toiture pour l’Eco PTZ et l’installation d’une pompe à chaleur, volets isolants et matériaux d’isolation thermique et chaudière à condensation pour le crédit d’impôt.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone