Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

Ma maison économe

L’introduction de technologies avancées dans un projet de construction a comme principal objectif d’apporter davantage de confort au quotidien et non de rentabiliser son investissement. Il n’est toutefois pas négligeable que des systèmes tels que la régulation du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage et de l’arrosage génèrent de fortes économies.

Chauffage et climatisation

Nous avons vu précédemment tout l’intérêt qu’il y avait à lier le fonctionnement du système de chauffage à l’utilisation réelle de chaque pièce (présence, zones jour/nuit, etc.). Il s’agit là d’une source de confort mais aussi d’économies.
C’est d’autant plus vrai pour des maisons dans lesquelles se multiplient les parois vitrées. Exploiter au mieux le rayonnement thermique devient essentiel, en été comme en hiver, pour limiter l’utilisation du chauffage, du rafraîchissement, de la ventilation et de la climatisation : la qualité du verre est évidemment primordiale, comme peut l’être la gestion automatique des
stores et des volets ou la précision de la régulation. De la même façon, la programmation du fonctionnement en priorité pendant
les heures creuses, le délestage, qui consiste à alterner le chauffage des différentes pièces pour limiter la puissance nécessaire, et donc le niveau d’abonnement, ou la possibilité de connaître en temps réel le détail des consommations sont autant de moyens simples pour limiter le budget énergétique. Un système bien conçu permet de rationaliser la consommation électrique en baissant ystématiquement la climatisation ou le chauffage en notre absence ou en ayant la possibilité de les activer à distance si nous avons oublié de le faire.

Éclairage

Les nouvelles technologies électroniques d’éclairage et l’arrivée à maturité de la fibre optique et des LED (diodes electroluminescentes) changent complètement la donne en matière de conception d’éclairage et de performance énergétique. Les dispositifs d’éclairage sur minuterie ou fondés sur la présence dans certaines pièces, la variation des circuits d’éclairage et leur asservissement à la luminosité extérieure permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.
Certains choix d’éclairage et de luminaires entrent également dans cette logique, notamment les suivants :
Tubes fluorescents et ballasts électromagnétiques. Peuvent générer des économies de consommation de l’ordre de 50 %.
Lampes fluo compactes. Entraînent une économie de 60 à 70 % par rapport aux traditionnelles lampes à incandescence.
Systèmes de variation. Permettent de réduire la consommation électrique et d’augmenter la durée de vie des ampoules. Une ampoule se dégrade beaucoup plus rapidement si elle est continuellement soumise à la puissance maximale.

Arrosage

Il n’est pas rare de voir des systèmes d’arrosage en action sous la pluie. Destinée à éviter de tels gaspillages, la programmation horaire couplée à une détection des conditions climatiques optimise la consommation d’eau et déclenche le système uniquement quand c’est nécessaire. Un simple capteur – il en existe sans fil – placé dans le sol peut déterminer précisément à quel moment l’arrosage est utile et quelle quantité d’eau est nécessaire. Ce type de système est en outre capable de signaler une tête d’arrosage obstruée et de déclencher une intervention de façon à éviter de consommer l’eau inutilement.
La récupération de l’eau de pluie est également synonyme d’économies d’énergie. Il est important de connaître la quantité d’eau disponible dans la cuve et d’optimiser son utilisation pour l’arrosage ou éventuellement d’autres fonctions dans la maison.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone