Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

Construction avec cloison seche

L’aménagement d’un espace dans votre maison vous turlupine, des travaux de rénovation vous tracassent. Pas de soucis, car opter pour la cloison seche s’avère une solution très avantageuse et très économique pour une construction simple et rapide.

Qu’est-ce qu’une cloison seche ?

C’est une cloison dont la pose ne nécessite pas de liant (sable,eau,ciment) à l’instar d’une cloison traditionnelle. Elle peut être formée de panneaux (par exemple des plaques de plâtre) qui s’appuient sur des rails métalliques ou dont l’ossature est en bois que l’on fixe aux murs ou au plafond.

L’utilité de la cloison seche

L’usage de la cloison sèche est varié. Elle peut servir notamment à :

  • Compartimenter un espace libre dans un bâtiment en vue de créer une voire plusieurs pièces.
  • Rénover et à délimiter l’espace des combles dans une maison.

Les principaux types de cloisons sèches

Panneau cloison secheOn recense principalement 3 types de cloisons sèches qui sont :

  • La cloison en panneaux alvéolaires : composée de 2 plaques de plâtre entre lesquelles une disposition alvéolaire d’un matériau généralement s’agissant du carton. L’ossature peut être aussi bien en bois qu’en métal.
  • La cloison sèche en plaques de plâtre : constituée de 2 voire même de plusieurs plaques de plâtres montées sur des rails métalliques. Afin de lui conférer des caractéristiques d’isolation thermique et phonique, vous pouvez ajouter un isolant entre les plaques de plâtres et augmenter leur nombre pour bénéficier d’un confort sans égal.
  • La cloison seche en panneaux de particules : elle est composée de panneaux en particules de bois compressées.

Les avantages de la cloison seche

  • Une pose rapide sans recourir à du mortier comme c’est le cas pour les cloisons traditionnelles en briques ou d’autres matériaux.
  • Une bonne isolation thermique et phonique si l’on opte pour une cloison seche en plaques de plâtres entre lesquelles on introduit un isolant à l’instar du polyuréthane, le polystyrène…
  • Une bonne résistance au feu surtout pour la cloison sèche en panneaux de particules.
  • Une manipulation facile grâce à sa légèreté.
  • certains types dont hydrofuges.

Les inconvénients de la cloison seche

Certes la cloison sèche est un moyen rapide et économique pour rénover ou aménager un bâtiment mais il n’en demeure pas moins qu’elle présente quelques impacts négatifs sur l’environnement et sur la santé des personnes. En voici quelques uns :

  • Le plâtre peut être dans certains cas une source d’émanation de gaz toxiques tels que le radon ce qui constitue un danger sur la santé des résidents.
  • Certaines colles utilisées dans la fabrication de certains types de cloisons sèches peuvent contenir des produits chimiques nocifs.
  • Le sciage des plaques de plâtre engendre des particules de poussière dont il est impératif de se prémunir.

En dépit de ses nombreux atouts que ce soit dans la rénovation ou dans la construction, la cloison sèche peut se transformer en cocktail de produits chimiques nocifs qui s’en dégagent et qui pourraient avoir des répercussions graves sur les professionnels qui les utilisent ainsi que sur les résidents. D’où la nécessité de bien s’enquérir auprès des enseignes qui la commercialisent sur la nature des composants que l’on trouve dans une cloison sèche.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone