Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

Echafaudage et sécurité de chantier

echafaudage dessinDans n’importe quel chantier, la sécurité que ce soit celle des travailleurs sur le terrain ou celle des riverains ou des passants doit primer. Parmi les outils qui y sont employés et dont une mauvaise installation qui n’obéit pas aux normes de sécurité peut engendrer des tragédies, les echafaudages. L’on s’intéressera dans ce qui suit aux règles de sécurité quant à l’emploi de ce matériel dans un chantier.

Qu’est-ce qu’un echafaudage ?

En Europe et en France la définition d’un echafaudage figure dans l’article 1 de l’arrêté du 21 décembre 2004. La voici telle quelle extraite dudit arrêté :
« Un echafaudage est un équipement de travail, composé d’éléments montés de manière temporaire en vue de constituer des postes de travail en hauteur et permettant l’accès à ces postes ainsi que l’acheminement des produits et matériaux nécessaires à la réalisation des travaux. »

Les différents types d’echafaudages

On recense généralement 3 types d’ échafaudages qui sont :

  • Les échafaudages de pieds : ils sont à base de composants préfabriqués et dont les opérations de montage et de démontage doivent nécessairement obéir à un ensemble de règles figurant dans une notice prévue par le fabricant.
  • Les échafaudages roulants : ils présentent les mêmes spécificités techniques que les échafaudages fixes excepté qu’ils peuvent être déplacés d’un endroit à un autre du chantier.
  • Les échafaudages sur consoles : à base d’éléments préfabriqués alliant le bois et l’acier. Ils peuvent servir à des travaux divers.

Règles de sécurité pour l’emploi d’ échafaudages

Étant donné que les echafaudages représentent un outil fréquemment utilisé dans les chantiers et dont l’emploi, le montage et le démontage peuvent présenter un risque sur leurs utilisateurs, le législateur français a prévu un ensemble de textes juridiques présents dans le code du travail afin de garantir une manipulation en toute sécurité. On vous exposera à titre non exhaustif les principales mesures :

  • Le chef de l’établissement qui prévoit l’utilisation d’un échafaudage doit fournir obligatoirement à des personnes compétentes chargées de veiller à ce que le montage et le démontage soient conformes aux instructions prévues dans la notice du fabricant, toutes les informations nécessaires relatives à l’emploi de l’ échafaudage telles que la nature des travaux à réaliser avec cet outil, les charges à supporter, la vitesse du vent sur le chantier…
  • Lors de n’importe quelle cas d’utilisation de l’ echafaudage notamment le montage, le démontage, les personnes qui ont en sont chargées doivent absolument prévoir une protection adéquate pour parer à d’éventuelles chutes des travailleurs ainsi que d’objets susceptibles de blesser des personnes.
  • Les matériaux avec lesquels ont été fabriqués les composants de l’ echafaudage doivent présenter les caractéristiques de résistance et de solidité suffisantes. Le marquage NF pour normes françaises ou CE pour les normes européennes est un gage de sécurité et de qualité du produit.
  • Ne pas utiliser d’autres éléments non prévues par le fabricant pour assembler l’ échafaudage.
  • Éviter de surpasser la charge maximum tolérée sur l’ echafaudage afin qu’il ne cède pas ce qui constitue un risque de chute pour les travailleurs.
  • Les planchers des echafaudages doivent être installés d’une manière à ce qu’ils ne présentent pas un espace n’excédant pas 20 cm entre chaque plancher. En outre ils ne doivent en aucun cas être déplacés ni déformés suite à la circulation des travailleurs.
  • La stabilité de l’ échafaudage doit être garantie même dans des mauvaises conditions atmosphériques (vent, pluie…).
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone