Votre Article IciPublier votre article avec plus de 2000 professionnels

Mur porteur

Mur porteurCertains particuliers sont habitués à faire des travaux de maçonnerie chez eux et connaissent quelques rudiments du métier de maçon et de notions en architecture couplés souvent avec de l’expérience accumulée en contact de professionnels. Dans cet article l’accent sera mis sur un élément capital dans la construction de bâtiments notamment le mur porteur. On essayera d’en donner une définition simple, on enchaînera ensuite par exposer les indices permettant aux non professionnels de déterminer si un mur est porteur ou pas et au final on mettra en exergue quelques conseils à suivre avant d’entreprendre n’importe quels travaux chez soi impliquant un mur porteur.

Un mur porteur représente dans un édifice tout mur dont le rôle est de soutenir la charpente, la toiture ou les planchers de l’étage au-dessus s’il s’agit d’un immeuble ou une habitation à plusieurs étages. Il supporte aussi les murs des étages supérieurs.

Indices permettant de savoir si un mur est porteur ou pas

Savoir si un mur est porteur ou pas est une d’une importance cruciale au cas où on envisagerait de l’abattre ou d’y créer une ouverture afin de la transformer en une fenêtre ou une porte. Étant donné que l’on ne peut se passer de ce type de mur pour que la structure d’un bâtiment tienne, voici quelques indices permettant aux non initiés et aux non professionnels de savoir si un mur est porteur ou il ne l’est pas :

  • L’épaisseur : en effet un mur porteur est d’une épaisseur minimale de 10 Cm quoique certains murs avec les enduits et les revêtements puissent largement dépasser cette épaisseur.
  • Son emplacement : tout mur extérieur (situé en façade) d’un bâtiment est systématiquement un mur porteur en revanche dans la plupart des cas, un mur intérieur ne l’est pas d’ailleurs on l’appelle cloison mais des exceptions existent.
  • La nature des matériaux avec lesquels il a été érigé : un mur porteur est construit avec des matériaux contribuant à sa solidité. On peut citer à titre non exhaustif :
    – Le béton.
    – La pierre.
    – Le béton.
    – La pierre.
    – Le béton cellulaire.
  • Le son dégagé lorsque vous frappez le mur à la main : si le son est relativement intense et que vous sentez certaines vibrations, il s’agit sans aucun doute d’une cloison. Par contre si le son qui émane du mur est sec ceci est un indice démontrant que le mur est porteur.

Quelques conseils avant d’entreprendre quoi que ce soit sur un mur porteur

Vu que le mur porteur supporte le poids de la toiture, les planchers des niveaux supérieurs dans un bâtiment, la prudence est de mise avant d’envisager de faire n’importe quelle action sur ce type de mur qui pourrait engendrer l’effondrement de l’édifice et constituer un grand danger. Voici dans ce qui suit des conseils à ne pas prendre à la légère car il en va de votre sécurité et de ceux qui sont avec vous :

  • Si vous envisagez carrément d’abattre un mur porteur, ce qui constitue une opération très risquée, l’avis d’un architecte et l’appel à un professionnel qualifié sont fortement recommandés.
  • Si vous envisagez de créer une ouverture dans le mur porteur en vue d’y installer une porte ou une fenêtre par exemple, il faut procéder d’abord à l’étayage du mur afin de le consolider par le biais d’étais métalliques et par la suite le percer.
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone