Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

combustible de cheminée

Avoir une cheminée chez soi n’est plus l’apanage d’une frange aisée de la population mais quasiment à la portée de toutes les bourses eu égard de l’offre pléthorique et des prix accessibles. Mais le combustible demeure un casse-tête pour les clients. Ces derniers veulent à la fois un combustible ayant un haut rendement de chauffage sans dépenser une fortune pour l’acheter. D’autres considérations entrent en jeu que l’on vous exposera dans cet article.

Le bois : le combustible de cheminée par excellence

combustible de cheminéeIl s’agit du combustible le plus répandu et le plus employé. Depuis la découverte du feu par nos ancêtres, se chauffer au bois a été et demeure le procédé de chauffage le plus usité. Aujourd’hui le bois reste le principal combustible des cheminées en dépit de l’apparition d’autres. Quant au choix d’une bonne qualité de bois pour sa cheminée, il faut tenir compte d’un ensemble de paramètres à l’instar du taux d’humidité du bois autrement dit si le bois est assez sec ou pas. Au cas où ce dernier n’est pas sec, il ne brûlera pas vite et longtemps et par conséquent le rendement de votre cheminée en terme de chauffage sera très bas. Ainsi veillez à ce que le bois que vous utiliserez comme combustible soit suffisamment sec avant de le brûler.

Autre paramètre crucial concernant le bois, l’essence de celui-ci. En effet des essences de bois sont plus conseillées que d’autres car elles brûlent plus longtemps et sont ainsi plus efficaces dans le chauffage. Les essences à privilégier à titre d’exemple sont le chêne, le hêtre, le châtaigner. Sur le marché le bois vendu en tant que combustible se décline sous différentes formes qui sont le fruit d’une industrie de recyclage qui produit du bois écologique. A titre d’exemple, on cite les briquettes de bois (déchets de bois compressés), des bûches cylindriques, des granulés. Ces produits ont le mérite de dégager peu de particules toxiques, brûlent pendant longtemps et sont déjà secs et prêt à l’emploi par rapport au bois traditionnel.

Autres combustibles de cheminée

Si le bois est difficile à détrôner, d’autres combustibles de cheminées existent et peuvent être conseillés. En voici quelques uns :

  • Le gaz : il s’agit d’un excellent combustible qui possède une haute performance en terme de chauffage. Ses avantages par rapport au bois sont l’absence de poussières et de suie lors de la combustion ce qui évite le nettoyage et facilite l’entretien de la cheminée. Outre le fait qu’on n’a pas le souci de stockage et du découpage comme c’est le cas pour le bois.
  • L’éthanol ou le bioéthanol : c’est un combustible à base d’alcool qui est commercialisé sous forme de bidons ou de bouteilles. Ses qualités sont similaires à celle du gaz en l’occurrence l’absence de suie et de poussières lors de la combustion. En revanche il faut faire attention concernant les règles de sécurité quant à l’utilisation de ce genre de combustible comme éviter de verser l’éthanol lorsque la cheminée est encore chaude afin d’éviter de déclencher des flammes susceptibles de causer de graves blessures.
  • Le charbon : en dépit de ses inconvénients majeurs comme la production de poussière, de suie et des particules toxiques et malgré le fait qu’il ne soit pas écologique, ce combustible est encore commercialisé et utilisé par certains particuliers.

Pour terminer, le choix d’un combustible de cheminée est tributaire de plusieurs facteur comme le prix, l’efficacité du chauffage, les émanations d’éventuelles particules toxiques, le type de cheminée à foyer ouvert ou fermé. C’est au client que revient le dernier mot et se renseigner auprès de professionnels est vivement conseillée avant d’opter pour tel ou tel combustible.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone