Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

fondation terrain rocheux

fondation terrain rocheuxBien connaître la nature d’un terrain où l’on projette de construire sa future maison est d’une importance capitale dans la mesure où c’est à partir des spécificités de chaque sol que sera décidé le type de fondation adéquat pour le bâtiment qui sera construit. Dans cet article on s’intéressera en particulier au terrain rocheux ainsi qu’aux fondations idéales pour ce dernier.

Caractéristiques d’un terrain rocheux

Par définition un terrain rocheux est un terrain dont plus d’un cinquième de ses éléments constitutifs sont des blocs rocheux dont la taille excède 20 cm après qu’ils se désagrègent. Seul un professionnel qualifié est habilité à déterminer avec exactitude la nature de votre terrain et ses spécificités en l’occurrence un géotechnicien. Comme son nom le laisse présager un terrain rocheux comprend entre autres des couches formées de roches qui peuvent être de diverses natures. A titre d’exemple l’on peut rencontrer des terrains contenant exclusivement des blocs calcaires, des blocs de schiste de craie… ou un amoncèlement de couches de natures différentes. Étant donné que chaque roche a ses propres caractéristiques, on ne va pas s’attarder sur les spécificités de chacune d’elle mais sur celles qui caractérisent une roche d’une manière générale qui influent sur le terrain lui-même. En voici les principales d’entre elles.

  • Sa dureté : elle peut être soit friable dans ce cas elle s’effrite par une simple pression exercée des doigts d’une main telle que la craie ou dure et compacte dans ce cas très difficile à désagréger.
  • Sa perméabilité à l’eau : c’est un paramètre très important dans un terrain à bâtir étant donné les dégâts que pourraient causer un sol gorgé d’eau sur une construction notamment les problèmes d’humidité. Notez par exemple que le calcaire est une roche perméable.
  • La dilatation : cette caractéristique dénote à quel point une roche peut se dilater.

Quel type de fondation pour un terrain rocheux ?

De manière générale, un terrain rocheux ne nécessite pas des fondations profondes eu égard de sa bonne portance mais l’on peut se contenter de fondations superficielles et les plus utilisées dans ce cas sont :

  • La semelle : elle est constituée de béton armé et placée horizontalement sur laquelle reposera un mur porteur afin de répartir les charges relatives au poids de ce dernier.
  • Le plot : il s’agit d’une fondation que l’on met sous un poteau. Chaque plot constitue un point répartition de charges ponctuel de la structure de la construction.
  • Le radier : c’est une plateforme en béton armé sur laquelle reposera la structure du futur bâtiment. Il est généralement réservé dans des cas très spéciaux où la portance du sol n’est pas suffisante et dépendra aussi de la nature de la construction et de celle de l’environnement où l’on va bâtir.

Dans des cas où l’on est en présence d’un terrain rocheux qui est le théâtre d’activités sismiques potentielles, le renforcement des fondations est de mise pour se prémunir contre de dégâts pouvant affecter la structure du bâtiment comme l’apparition de fissures ou l’effondrement. Ce renforcement des fondations vise à permettre au bâtiment de dissiper les charges qui se multiplieront par l’effet des secousses et permettront à ce dernier de résister pendant toute la durée du séisme.

Save

Partenaires

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone