Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

parpaing à bancher

parpaing à bancherDans le domaine du bâtiment et de la construction, l’on se retrouve parfois obligé de réaliser des ouvrages en béton armé afin qu’ils résistent à des sollicitations de diverses natures. Parmi les matériaux nécessaires auxquels on a recours dans ces cas particuliers, les blocs à bancher. On mettra en exergue dans cet article sur un matériau bien précis notamment le parpaing à bancher. Il s’agit d’un parpaing qui à la différence d’un parpaing traditionnel comprend 2 alvéoles qui permettront de recevoir les éléments de ferraillage en l’occurrence les barres de fer et dans lesquelles on coule le béton. Les dimensions les plus courantes du parpaing à bancher sont 20 Cm, 20 Cm, 50 Cm qui représentent respectivement la hauteur, la largeur et l’épaisseur. Le ferraillage est capital pour bâtir un mur en béton armé. Par conséquent la fonction essentielle du parpaing à bancher est de réaliser un coffrage suffisamment résistant.

A quoi sert un parpaing à bancher ?

Comme nous l’avons cité ci-haut, un parpaing à bancher sert de manière générale à réaliser un mur renforcé pour garantir sa résistance. Ainsi les blocs de parpaing feront office d’un coffrage dans lequel sera coulé du béton. Comme exemples d’ouvrages de maçonnerie utilisant le parpaing à bancher, on peut citer :

  • Des murs de soubassement sur lesquels reposeront les murs porteurs dont le rôle est de soutenir la structure d’un bâtiment.
  • Des murs de soutènement dont le rôle est de former un rempart contre l’écoulement de granules issues d’un terrain en pente. Ces « fortifications » visent à se prémunir contre d’éventuels éboulements et des glissements de terrains qui pourraient causer des dégâts importants aux constructions avoisinantes.
  • Les parois d’une piscine dans les jardins de maisons de particuliers qui souhaitent réaliser une piscine avec un coût raisonnable.

Comment réaliser un mur en parpaing à bancher ?

Pour réaliser un mur en parpaing à bancher, il faut suivre un certain ensemble d’étapes qui sont les suivantes :

  • 1ère étape : après s’être assuré que le terrain est plat et ne présente pas des bosses, poser la première rangée de parpaing à ranger en les alignant les uns à côté des autres.
  • 2ème étape : poser une 2ème rangée de parpaings à bancher et ne pas oublier de vérifier que le niveau est bel et bien horizontal par le biais d’un fil d’aplomb.
  • 3ème étape : mettre en place tous les éléments qui forment l’armature en fer notamment les poteaux, les linteaux…
  • 4ème étape : cette phase revêt une importance majeure car elle consiste à couler du béton en répartissant le volume à l’intérieur du mur en veillant à bien combler les alvéoles du parpaing et les angles. Le remplissage doit atteindre le haut du mur.

Bien évidemment la vérification de l’aplomb est toujours de rigueur et on ajoutera d’autres rangées de parpaing à bancher tout en y coulant du béton après jusqu’à atteindre la hauteur du mur souhaitée. Au final on obtiendra un mur suffisamment résistant pour faire face à des pressions extrêmes qui s’y exerceront.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone