Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

joint de dilatation

Joint de dilatationDans le domaine de la construction le joint de dilatation est une technique primordiale pour la pérennité d’une œuvre d’une part et pour éviter les éventuels dégâts qui peuvent contribuer à sa dégradation. Dans le domaine de la construction et du bâtiment, ce terme technique est utilisé à tort et à travers et chacun l’emploie à sa manière et souvent en lui attribuant une signification qui n’est pas la sienne. Pour endiguer ces ambigüités et donner aux lecteurs non initiés mais aussi aux acteurs du domaine la bonne signification, voici la définition exacte d’un joint de dilatation :

Il s’agit d’un espace allant de quelques millimètres à quelques centimètres laissé dans une œuvre réalisée souvent en béton (murs, chape pour sol, pont, chaussée…) vu la dilatation subie par ce matériau sous l’effet de facteurs physiques en l’occurrence la chaleur.

Pourquoi faut-il prévoir un joint de dilatation ?

Laisser un joint de dilatation dans la réalisation d’œuvres en béton n’est pas une chose accessoire, au contraire cette technique représente un des fondements cruciaux en construction pour les raisons qui suivent :

  • Sous l’effet de la chaleur, la plupart des matériaux se dilatent et par conséquent le volume qu’ils occupent avant la dilatation n’est pas le même après. Et le béton ne déroge pas à la règle, par conséquent tout édifice ou œuvre qui est bâti avec ce matériau subit ces effets qui peuvent le dégrader si un joint n’est pas laissé afin que l’excédent du volume du à la dilatation puisse l’occuper sans causer de dégâts.
  • Prévenir l’apparition de fissures et de microfissures dans un édifice dus aux forces exercées par le matériau qui se dilate, qui d’année en année évolueront et causeront des dégradations dans la structure de l’œuvre, ce qui constitue un véritable danger pour les personnes à l’instar des ponts et des chaussées.

Exemples de joints de dilatation en construction

Parmi les œuvres importantes dans lesquelles il faut impérativement prévoir des joints de dilatation, les chaussées que l’on appelle joints de chaussée. Ces joints sont laissés dans les ponts plus précisément dans le tablier eu égard des changements thermiques que peuvent subir les matériaux employés dans leur construction comme le béton et l’acier.
Autres types de joints de dilatation, ceux qu’on laisse dans les dalles réalisées en béton ainsi que dans les surfaces recevant un revêtement en carrelage lorsqu’on fait une chape en ciment. Dans ce dernier cas des joints dit de fractionnement sont laissés tous les 25 à 40 mètres carrés outre les joints laissés autour de la chape appelés joints périphériques.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone