Votre Article IciPublier votre article avec plus de 2000 professionnels

Système domotique et connectivité

La domotique a connu un essor remarquable ses dernières années qui s’est traduit par l’émergence sur le marché de plusieurs constructeurs de systèmes domotiques. Comme conséquence à cette concurrence, une difficulté voire une impossibilité à interconnecter des équipements produits par différents constructeurs employant chacun une technologie qui lui est propre. On s’intéressera dans cet article sur la solution permettant de pallier ce problème d’incompatibilité des systèmes domotiques.

La standardisation : une solution pour la connectivité entre plusieurs équipements domotiques

Le problème de la connectivité entre divers équipements techniquement incompatibles n’est pas nouveau dans le secteur technologique. En effet plusieurs marques proposent chacune sa propre technologie et espère l’imposer aux autres. Si celle-ci trouve un écho auprès des utilisateurs, elle deviendra un standard de fait et les autres s’y plieront et seront obligés de concevoir des équipements compatibles. Le standard peut être aussi le fruit d’un consortium de plusieurs constructeurs représentés par une instance internationale qui englobe les plus grands acteurs du domaine.
Concrètement dan le secteur de la domotique, afin de simplifier le problème au lecteur lambda non initié, l’idée générale était comment permettre à des équipements qui ne « parlaient pas le même langage technologique » de communiquer. La réponse était simplement de proposer un langage commun pouvant être à la fois compris par la marque x et la marque y issues de constructeurs différents. On parle dans ce cas de protocole.

Le protocole KNX : le standard de la domotique.

Dans la domotique, pour résoudre les problèmes d’incompatibilité et de connectivité entre les équipements de plusieurs marques afin de les intégrer dans un seul système domotique, le standard KNX a vu le jour.
Techniquement parlant, c’est un bus au sens informatique du terme sur le quel sont véhiculées des données échangées entre les équipements d’un système domotiques (sondes, modules, actionneurs…). Normalisée, cette technologie est la référence dans l’automatisation de plusieurs tâches dans tout bâtiment à vocation industrielle ou résidentielle. On parle ainsi de système certifié KNX s’il répond aux standards de la norme KNX.

Avantages de la norme KNX dans la domotique

  • Possibilité d’interconnecter plusieurs équipements issus de marques différentes et les intégrer au sein d’un seul système domotique garantissant ainsi leur connectivité.
  • Le client est maître de son choix et n’est pas « l’esclave » d’une seule marque domotique et pourra ainsi diversifier ses achats pour créer son système domotique chez lui. Une concurrence loyale se crée alors entre les constructeurs pour accaparer plus de parts de marché.
  • Éviter une situation de monopole d’un seul constructeur et permettre ainsi à plusieurs d’entre eux d’émerger.
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone