Votre Article IciPublier vos articles & communiqués

Isolation biologique

Nous avons déjà abordé le sujet de l’isolation biologique dans un article précédent. L’isolation des bâtiments est devenue un impératif ces dernières années que ce soit pour des bâtiments résidentiels où à vocation professionnelle comme les bureaux. Dans ce qui suit nous mettrons l’accent sur un mode d’isolation qui commence à être adopté aussi bien par les particuliers que par les professionnels : il s’agit de l’isolation biologique.

Les avantages de l’ isolation biologique

L’isolation biologique utilise des matériaux naturels afin de réaliser une isolation thermique et phonique d’unIsolation biologique bâtiment. Ce type d’isolation est de plus en plus plébiscité eu égard de ses innombrables avantages. En voici quelques des plus pertinents qui vous pousseront sans aucun doute à l’adopter :

  • Préservation de la santé des occupants : L’argument phare qui plaide en faveur de l’isolation biologique est indéniablement son recours à des matériaux biologiques non issus d’une industrie chimique lourde. Cette dernière, permet certes de produire des isolants efficaces mais dont l’impact à long terme sur la santé des occupants d’un bâtiment isolé avec ces matériaux est préjudiciable. En effet au fil des années, les molécules chimiques incluses dans ces isolants libèrent des composants qui, u ne fois inhalés par les sujets qui y sont exposés quotidiennement leur causeront des dommages divers. Les risques majeurs encourus par les personnes résidentes ou travaillant dans ces locaux sont nombreuses. A titre d’exemples on peut citer des maladies cancéreuses, des asthmes chroniques…
  • Préservation de l’environnement : l’isolation biologique permet aussi de préserver l’environnement étant donné que le processus aboutissant à la production d’isolants respecte ce dernier. En effet la plupart des isolants biologiques sont d’origine végétale comme le chanvre, le lin ou animale comme la laine de moutons voire même minérale à l’instar de la laine de roche et le verre cellulaire. Par conséquent leur production n’emploie pas de produits chimiques dont les émanations sous formes de fumées ou de liquides polluent l’environnement.

Tout isolant biologique l’est-il à 100 % ?

Pour qu’il soit considéré comme isolant biologique, tout isolant qu’il soit d’origine végétale, animale ou minérale doit systématiquement avoir un cycle de production qui doit être lui même biologique. A titre d’exemple pour produire un isolant à base de chanvre, la culture de cette plante ne doit pas recourir à des engrais ou des pesticides chimiques sinon l’isolant qui en est issu n’est plus considéré comme biologique.
En outre certains isolants d’origine végétale comprennent des composants chimiques comme de la colle afin de donner à l’isolant son aspect laineux. Ainsi ce genre d’isolant n’est plus considéré comme biologique malgré le fait qu’ils se composent de plus de 80% d’éléments naturels.

PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone