Comment choisir votre microstation d’épuration ?

Vous souhaitez opter pour un système d’assainissement individuel ? Pour ce faire, vous voulez une micro-station d’épuration, afin de profiter de l’excellent confort d’utilisation offert par cet équipement. D’autant plus que grâce à ce dispositif, l’impact sur l’environnement sera considérablement réduit. Donc, pour vous aider à choisir la micro-station qui vous convient, cet article vous est destiné.

Une microstation d’épuration, comment ça marche ?

La plupart des gens ont souvent tendance à penser que les micro-stations d’épurations sont des fosses septiques améliorées. Eh bien, détrompez-vous, car le principe de cet équipement tout à fait innovant consiste à récupérer les eaux usées, à les purifier et à les évacuer en milieu naturel.

Une microstation  d’épuration fonctionne de ce fait d’une manière naturelle en digérant les matières organiques. Chose qui la différencie du fonctionnement des fosses toutes eaux classiques.

Microstation d’épuration
Microstation d’épuration

Il s’agit d’un véritable système d’épuration tout à fait complet et parfaitement autonome. Ce dispositif repose notamment sur une étape d’épuration suivie d’un bassin de réaction, où des micro-organismes s’occupent de la clarification des eaux usées. Ce sera seulement après plusieurs étapes que les eaux nettoyées seront évacuées.

Les différents types de micro-stations

Pour vous aider à choisir la microstation qui vous convient, voici les différents types que vous devez savoir :

  • Le modèle à lit fluidisé ou à culture libre, qui est le plus qui est couramment utilisé dans les foyers ayant un mode de vie moyen. Son principe repose sur un système de bioréacteur où les micro-organismes sont fixés sur des billes en plastique. Ces dernières peuvent réaliser tout le travail rapidement et efficacement, car elles circulent librement.
  • Le modèle à boues activées, qui consiste à placer les bactéries en suspension dans l’eau à assainir, afin qu’elles puissent effectuer correctement leur travail. Pour cela, le réacteur exécute des cycles continus d’aérobie et d’anoxie.
  • Le modèle à culture fixée, qui met en œuvre des micro-organismes fixés sur un support. Ce dernier, étant lui-même maintenu au fond de la cuve, ne permet donc pas aux bactéries de circuler librement. L’épuration dépendra donc uniquement du mouvement de l’eau, c’est pourquoi des zones inertes sont souvent constatées. Ce qui signifie que les bactéries n’ont pas pu traiter toutes les eaux usées.

Quelle micro-station d’épuration pour quelle situation ?

Le choix d’une microstation d’épuration implique évidemment de tenir compte de votre situation, afin que le système de la technologie que vous choisissez puisse convenir à cette dernière. Voici donc quelques conseils pratiques qui pourraient vous aider à effectuer le bon choix :

  • Si vous êtes dans une famille de taille normale et qu’aucun de vous ne s’absente pendant plus d’un mois, vous pouvez opter pour une micro-station à lit fluidisé. En effet, il s’agit de la technologie la plus performante de toutes, d’autant plus qu’elle est notamment idéale pour une maison occupée quotidiennement. C’est également la solution parfaite lorsque le volume des boues à traiter ne subit pas une forte variation.
  • Par contre, si vous vous absentez souvent, s’il vous arrive de partir en vacances durant plus d’un mois ou si la plupart des membres de votre famille ont l’habitude de quitter temporairement la maison, il vous faudra alors penser à une autre option. L’idéal serait dans ce cas de choisir un modèle à culture fixée, étant donné qu’il est relativement moins sensible aux importantes variations de volume de boues à traiter. Ces dernières étant d’ailleurs la nourriture des bactéries.
Coulissant-habitat.com, le spécialiste du coulissant pour la maison !