Construire sa maison soi-même : bonne ou mauvaise idée ?

Toto plombier paris

De plus en plus de propriétaires se lancent dans l’auto-construction. Le désir d’économiser, notamment au niveau de la main d’œuvre, est leur principale motivation. En effet, il est possible d’épargner jusqu’à 60% sur le budget. Sur papier, un tel projet semble facile à concrétiser mais qu’en est-il de la réalité ?  

Autour des préalables

L’auto-construction consiste à construire soi-même sa maison. Comme avec n’importe quel projet, la première étape consiste alors à établir le budget nécessaire. Celui-ci peut se composer de vos apports personnels et des emprunts. Le coût envisagé concerne évidemment la construction proprement dite. Cela signifie que vous avez déjà pu acquérir le terrain bien avant.

L’objectif est de définir la totalité du budget mobilisable. Il est évident que vous ne pourrez pas vraiment tout faire vous-même. C’est ainsi qu’il faut prévoir des dépenses relatives à la main d’œuvre. Généralement, il faut faire appel à de l’aide extérieure pour le terrassement ainsi que les fondations. Ces gros œuvres nécessitent en moyenne 1 500 heures pour une superficie de 100 m².

Il est difficile de donner un chiffre exact sur le budget nécessaire pour l’auto-construction. Le décompte dépend de plusieurs facteurs, notamment de la superficie. Néanmoins, il devrait tenir compte des matériaux et infrastructures en plus de la main d’œuvre. L’achat des matériaux nécessaires dont du ciment, des briques et des peintures peut nécessiter jusqu’à 60 000 pour une maison de 100 m².

Formalités et règles à suivre

La demande d’un permis de construire peut être nécessaire pour l’auto-construction. Les documents utiles peuvent varier en fonction de la région. Néanmoins, le dossier devrait contenir des copies des plans et devis ainsi qu’une copie du plan d’implantation. A cela s’ajoutent une étude et test de qualification du sol ainsi qu’un test pour la potabilité de l’eau.

Un extrait du permis de construire sera ensuite affiché en mairie pendant l’instruction de votre demande. Cela permet au voisinage de prendre connaissance du projet. Ils pourront contester ce permis par recours contentieux ou recours administratif. Si le projet est validé, cela signifie que vous pouvez procéder sans souci à l’auto-construction. Attention, la demande d’un permis de construire constitue une étape à ne pas négliger pour tous travaux de construction. Le non respect des obligations vous expose à une amende comprise entre 1 200 à 6 000 euros par m².

Par prudence, pensez à souscrire une assurance dès le début des travaux. Cela vous protège en cas d’accident sur le chantier. Choisissez une formule avec des garanties étendues pour pouvoir protéger les ouvriers embauchés.

Savoir se faire entourer pour l’auto-construction

Vouloir construire soi-même sa maison est un projet réalisable mais pas impossible. Si vous savez bien vous préparer, les risques pourront être maîtrisés. Bien entendu, il pourrait exister des imprévus mais tout devrait bien se passer avec une bonne prévision. C’est pourquoi le meilleur conseil à donner est de savoir se faire entourer pour un tel projet.

Il est évident que vous devez faire appel à des spécialistes pour certains travaux. Pour éviter les mauvaises surprises, assurez-vous de recruter des artisans avec des qualifications. La plomberie est parmi les interventions que beaucoup de propriétaires veulent réaliser eux-mêmes. Pourtant, ce n’est pas sans risque compte tenu de la complexité des installations. L’arrivée d’eau et l’évacuation des eaux usées sont les aspects principaux concernant la plomberie d’une maison neuve. Le chauffage de l’eau pour un usage domestique est un autre point essentiel à tenir compte.

Bien que la plomberie soit qualifiée de second œuvre, l’intervention d’un expert est nécessaire. Pour garantir une installation de qualité, confiez alors votre projet de plomberie à Toto plombier paris. Comme pour l’intervention d’autres professionnels pour l’électricité ou l’isolation, le coût relatif à la plomberie peut être conséquente au début. Pourtant, il sera vite amorti au fil du temps.